Le Centre catholique pour immigrants s’occupe du capital humain : savoir, attributs sociaux, traits de personnalité et qualités créatrices qui produisent quelque chose ayant de la valeur.

La valeur s’exprime dans le travail du personnel dévoué, compatissant et professionnel du CCI qui à son tour, la transmet à nos nouveaux arrivants.

Mené par le directeur général, Carl Nicholson, cet organisme jouit d’un degré de confiance élevé de ses clients, de la collectivité, d’organismes pairs et de bailleurs de fonds régionaux, provinciaux et fédéraux.

L’année dernière, la situation financière du CCI est restée sûre et stable. Grâce à une planification prudente, les coûteux travaux de réparation de l’édifice n’ont pas eu de graves conséquences sur ses ressources financières. Le Comité de vérification du Conseil s’occupe de notre liste de risques juridiques, qui permet au Conseil et à l’organisme de s’assurer que la législation, les règles de déontologie et les méthodes professionnelles en vigueur sont respectées.

Le Conseil et le personnel anticipent de profonds changements au sein de la haute direction au cours des prochaines années en raison des retraites. On travaille actuellement à l’élaboration d’un plan de relève comprenant une planification stratégique et une planification des ressources humaines et qui permettra au CCI de relever les défis actuels et à venir.

Il est temps que le Conseil s’occupe d’adapter nos méthodes pour satisfaire les attentes des nouvelles générations de leaders et relever les défis actuels et à venir. Pour la première fois, nous avons fait de la publicité pour des membres de la collectivité siégeant au Conseil. Nous avons examiné des curriculum vitae, tenu des entrevues et utilisé une matrice d’évaluation des compétences et de l’expérience.

Le Conseil est constitué de membres bénévoles chargés de diriger l’organisme vers un avenir viable, d’adopter des méthodes de gouvernance et de gestion financière saines et respectueuses des principes d’éthique établis et d’assurer des ressources suffisantes pour permettre au CCI de poursuivre sa mission.

« Il existe des peuples aux quatre coins du globe parce qu’on a besoin les uns des autres. »
Albert Dumont, aîné algonquin
Kitigan Zibi Anishinabeg

Dernièrement, nous avons été témoins d’un vif mouvement de protestation contre l’immigration, qui s’est traduit par la décision de la Grande-Bretagne de se retirer de l’Union européenne et aux États-Unis par l’adoption de politiques et la prise de décisions protectionnistes. Alors que le Canada a adopté un point de vue plus différent, il serait prudent de reconnaître l’existence d’un risque d’attitudes semblables ici. Une nation comme la nôtre doit continuer à prôner l’inclusion et le respect mutuel.

Voici mon dernier rapport à titre de président du Conseil du CCI. Cela a été un honneur et un privilège de servir cet organisme, le personnel, les bénéficiaires de nos programmes et les personnes ayant donné bénévolement de leur temps précieux pour nous aider à poursuivre notre mission.

Le président du Conseil du CCI
Larry Hill

Pin It on Pinterest

Share This