Le parrainage d’une famille de réfugiés change des vies, y compris la vôtre. Nous travaillons en collaboration avec divers groupes pour les aider à parrainer des familles de réfugiés. Notre Programme de parrainage répond à toutes les questions que vous pourriez vous poser au sujet de l’aide à l’établissement d’une famille de réfugiés à Ottawa.

Il y a deux ans, Cathy Deogrades a coprésidé le comité de parrainage de son église. Voici ce qu’elle avait à nous dire au sujet du parrainage.

Q. Pourquoi vouliez-vous parrainer une famille?

Cathy : Lorsque le père Pierre a annoncé que nous parrainions une famille de réfugiés syriens et qu’il y avait besoin de bénévoles, j’ai tout de suite pensé que je devais offrir mon aide. J’avais entendu beaucoup de choses au sujet de la crise en Syrie aux nouvelles et j’étais d’avis que ce que faisait notre église était une très bonne chose. Notre paroisse nous a offert la possibilité de soutenir activement une cause humanitaire et je me suis donc engagée.

Q. Pouvez-vous nous dire comment s’est passée cette première journée pour cette famille de réfugiés?

Cathy : Le premier jour, les membres de la famille étaient très fatigués – ils avaient fait un long voyage avec plusieurs escales avant d’arriver tard dans la nuit à Ottawa. Je me souviens d’Yasar, l’aîné des enfants qui voulait ouvrir toutes les boîtes de vêtements que nous avions rassemblés pour la famille pour se vêtir comme un enfant canadien. Shadi, le père parlait au téléphone cellulaire à la famille au Liban et en Syrie pour lui faire savoir qu’ils étaient bien arrivés et que tout allait bien. Deux des enfants seulement parlaient un peu l’anglais et le premier jour fut donc tranquille bien que tous les membres de la famille étaient heureux et enthousiastes.

Q. Quels liens durables ont été établis?

Cathy : Les deux familles sont ici depuis plus de deux ans et elles sont devenues nos familles élargies. Nous leur parlons au téléphone ou leur rendons visite au moins une fois par semaine. Nous sommes devenus amis et les appels téléphoniques et visites ne se font pas uniquement lorsqu’elles ont un problème ou besoin d’aide. Nous avons mangé ensemble à de multiples reprises et beaucoup ri ensemble. Nus avons vu leurs enfants grandir. Siryana est la plus jeune enfant de la première famille. À son arrivée, elle était très calme et timide et maintenant c’est une jeune femme belle et confiante qui affiche un sourire extraordinaire et qui a un cercle d’amis.

En soutenant notre Programme de parrainage, vous pouvez aider d’autres familles de réfugiés à s’établir et à prospérer dans votre communauté.

 

Pin It on Pinterest

Share This